Coaching Lyon Annecy " Actualité Intelligence Artificielletitle_li=Cyber Securitétitle_li=cybersécuritétitle_li=fbititle_li=hackingtitle_li=ia open sourcetitle_li=sécurité informatique " Le FBI dévoile le point de vue explosif sur l’impact dévastateur de l’IA open source sur le hacking ! Vous n’allez pas en croire vos yeux !

Le FBI dévoile le point de vue explosif sur l’impact dévastateur de l’IA open source sur le hacking ! Vous n’allez pas en croire vos yeux !

L’impact de l’IA open source sur le hacking : le point de vue du FBI

Les hackers utilisent de plus en plus l’intelligence artificielle (IA) pour améliorer leurs activités criminelles. Selon le FBI, ils exploitent notamment les modèles d’IA open source pour piéger les internautes.

Utilisation de l’IA par les cybercriminels

Les cybercriminels utilisent des chatbots basés sur des modèles de langage tels que ChatGPT, Google Bard ou Claude pour faciliter leurs activités malveillantes. Ils parviennent à contourner les mesures de sécurité grâce à leur expertise dans le domaine.

Le FBI a alerté sur l’utilisation massive des modèles de langage par la communauté criminelle. Cependant, il a remarqué que les modèles d’IA les plus populaires auprès des internautes ne sont pas les préférés des hackers.

Les modèles open source, un outil privilégié par les hackers

Les hackers préfèrent utiliser des modèles d’IA open source gratuits et personnalisables plutôt que ceux contrôlés par des entreprises. Ces modèles, accessibles à tous sur internet, peuvent facilement être utilisés pour générer du contenu illicite.

Il est également intéressant de noter que les criminels utilisent des modèles d’IA personnalisés développés par d’autres hackers. Sur le dark web, il existe de nombreux chatbots conçus pour générer du contenu illégal.

Les différentes utilisations de l’IA par les cybercriminels

Les pirates utilisent l’IA pour concevoir des pages de phishing imitant l’interface de plateformes officielles. Ils exploitent également les capacités des IA génératives pour créer des virus polymorphes.

De plus, ils utilisent la technologie deepfake pour extorquer de l’argent à leurs victimes. Ils génèrent des images et des vidéos falsifiées pour harceler leurs victimes.

L’avenir de l’IA et du hacking

Le FBI prévoit une augmentation de l’utilisation criminelle de l’IA à mesure que cette technologie se démocratise. Il est donc essentiel de développer des stratégies de prévention et de protection pour contrer l’utilisation malveillante de l’IA par les hackers.

Il est impératif de veiller à une utilisation responsable et éthique de l’IA, tout en sécurisant les modèles d’IA open source et en renforçant les mesures de sécurité pour éviter les manipulations.

Source: PCMag

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *